En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut ****

1507-1.jpg

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. (Editeur)

 

WOW. Mais quel bonheur. Quelle lecture magique. Quelle puissance du texte. Je me suis laissée totalement emporter par ce tourbillon, cette musique, cette danse, cette folie douce… Jusqu’au bout.

Une révélation pour un premier roman, une TRES grande réussite.

Publicités

2 réflexions sur “En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut ****

  1. Je suis un peu dubitatif sur ce livre, d’un côté je lis des critiques dithyrambiques de toutes parts, d’un autre le résumé éditeur et l’épaisseur du livre ne m’inspirent que très moyennement.
    Le plus simple sera sûrement de me faire mon propre avis, mais quelque chose me fait douter…

    J'aime

  2. Je peux entendre les reproches qu’on a fait au livre, mais je ne lui ai vu que des qualités. Je l’ai trouvé sincère, poignant, intense.
    Le livre est court, mais c’est également un atout : il permet un rythme maintenu, pas de longueur, pas d’effets de styles ou de fioritures.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s