Le joueur d’échecs – Stefan Zweig ***

Echec

Qui est cet inconnu capable d’en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu’antipathique ? Peut-on croire, comme il l’affirme, qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer.
Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l’inconnu a acquis cette science sont terribles. Elles nous reportent aux expérimentations nazies sur les effets de l’isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.
Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit le personnage avec une ironie douloureuse, « pourrait servir d’illustration à la charmante époque où nous vivons ».

Incitée par le challenge « Sur les traces de Stefan Zweig » lancé par le blog de Miss Alfie, je suis allée rechercher ce titre qui était dans ma bibliothèque de longue date.

Et j’ai sacrément bien fait ! Ce titre m’a redonné envie de lire Zweig, après un premier contact raté il y a quelques mois (voir ici).

Cette nouvelle, bien construite est très réussie. On se laisse entrainer dans cette histoire, prétexte à une autre en filigrane. Zweig sert ici un texte fort, très réussi, sur la psychologie, et sur le contexte historique contemporain, la nouvelle étant éditée à titre posthume après le suicide de l’auteur en 1942.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s