Vidocq – T1 : Le suicidé de Notre-Dame – Cheylard, Galland ***

v

En cet automne 1813, l’Empire de Napoléon vacille, ce qui favorise le crime. À la Préfecture de Police de Paris, au Quai des Orfèvres, une petite révolution a pourtant eu lieu deux ans plus tôt lorsque l’ex-bagnard évadé Vidocq a été nommé à la tête de la toute nouvelle Sûreté, une brigade efficace exclusivement composée de criminels repentis. La Sûreté, et surtout son chef, sont aussi devenus les bêtes noires de certains policiers de la Préfecture, qui, comme l’inspecteur Javert, ne supportent pas les méthodes « borderline » et surtout les résultats de Vidocq, célèbre pour sa mémoire photographique des visages et son spectaculaire talent pour les déguisements. Mais Vidocq, sa notoriété aidant, est vite appelé à démêler des mystères sanglants au-delà des sphères de la pègre. Comme celui du suicide au pistolet en pleine messe à Notre-Dame de Paris d’un colonel baron d’Empire et qui dissimule bien autre chose que la douleur d’un père anéanti par la mort de son fils en Russie.

J’aime toujours tomber sur une série qui débute.

Nonobstant la frustration de l’attente du tome suivant, c’est l’occasion de découvrir un nouveau personnage, un nouvel univers, et de ne pas devoir en acheter 9 d’un coup pour lire la suite…..

J’ai beaucoup aimé ce tome 1. Les personnages et le cadre se mettent rapidement en place, l’intrigue est aboutie (ce qui n’est pas toujours le cas dans un tome 1, loin s’en faut).

Certes le personnage de Vidocq n’est pas original, mais il se prête magnifiquement à une série de plusieurs albums.

Un polar historique plaisant, avec un personnage aussi séduisant qu’antipathique, que j’espère retrouver sur plusieurs tomes.

Elle & Lui – Marc Levy ***

 

Un site de rencontres les a réunis. 

Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. 
Et ils comptent bien en rester là… 

Elle est actrice. Lui écrivain. 

Elle s’appelle Mia. Lui Paul. 

Elle est anglaise. Lui américain. 

Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. 

Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. 

Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. 

Elle se sent seule. Lui aussi. 

Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. 

Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus. 


Dans ce roman, où l’on retrouve les personnages de 

Et si c’était vrai, Marc Levy nous entraîne dans une histoire d’amour irrésistible et totalement imprévisible. 

Elle & lui marque le grand retour de Marc Levy à la comédie. 

(Éditeur)

C’est un vrai Levy, celui des débuts, celui qu’on reconnaît des les premières pages. 

Après avoir exploré un univers un peu différent les dernières années, c’est un retour aux sources plaisant, bien mené, avec les clins d’œil habituels aux précédents personnages. 

Un livre qu’on lit d’une traite, un bon moment, pour peu qu’on aime l’auteur (ce qui est mon cas. Je l’ai donc lu dès sa sortie et sur la journée).

À la dérive – Xavier Coste ***

 

Paris, 1910. La grande crue du siècle. Le moment idéal pour un casse ! 
Alors que la ville est envahie par les eaux de la grande crue de la Seine, un couple d américains croulant sous les dettes et les menaces d usuriers fomente un coup audacieux: profitant de la déroute générale piller la banque American Express ! Le casse du siècle ! Mais n est pas braqueur de banques qui veut. Des « Apaches » (surnom des bandits parisiens au début du siècle avant les hauts faits des Brigades du Tigre) sont embauchés pour leur prêter main forte. L engrenage fatal est en route. (Éditeur)
 

Des planches telles des tableaux, des couleurs superbes, cet album, parti d’un fait divers réel, est une réussite.